Société

Gabon : le Directeur National des Assurances recrute son petit frère à la Carte Rose-CEMAC et limoge illégalement son Secrétaire Permanent

Le Directeur National des Assurances (DNA), Olivier Mebiame Assame vient de limoger le Secrétaire Permanent de la Carte Rose-CEMAC, une institution spécialisée chargée de la carte internationale d’assurance de responsabilité civile automobile. L’ancien Secrétaire Permanent s’est opposé au recrutement de Sidoine Endamane Assame, petit frère du Directeur National des assurances, au poste de Trésorier de la Carte Rose.

Les ennuis de l’ancien Secrétaire Permanent de la Carte Rose-CEMAC commencent lorsqu’il tente de s’opposer au recrutement de Sidoine Endamane Assame, jeune frère de l’actuel Directeur National des Assurances du Gabon au poste de Trésorier de l’institution. Esdras Ndoutoume Assa qui reprochait déjà à la Direction Nationale des Assurances de faire main basse sur les finances de l’institution a vu dans ce recrutement un moyen pour Olivier Mebiame Assame de renforcer son dispositif de détournement de fonds. Selon l’ancien Secrétaire Permanent, en quelques années c’est un peu plus 30 millions d’euros, soit deux milliards de francs CFA qui ont été détournés des caisses de la Carte Rose au profit de la Direction Nationale des Assurances. De plus, le nouveau Trésorier n’a aucune compétence ni en comptabilité, ni en Finances.

Le 14 août 2019, quelques jours seulement après avoir reçu une notification de licenciement, un groupe d’individus composé d’un Huissier de justice, une dizaine d’agents de sécurité de la société privée DMT, trois officiers de police et deux agents de la Direction Nationale des Assurances font irruption dans le bureau d’Esdras Ndoutoume Assa et le force à libérer les locaux.

Le recadrage de Max-Williams Mourou, Représentant Résident de la CEMAC, n’aura pas suffit pour dissuader Olivier Mebiame Assame. Dans une correspondance adressée au ministre Gabonais de l’Economie, le Représentant Résident de la CEMAC invite ce dernier à la stricte application du statut de la CEMAC. Lequel statut ne donne aucun droit aux fonctionnaires de la Direction Nationale des Assurances de limoger un haut cadre de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale. Max-Williams Mourou n’a pas manqué de rappeler que la Carte Rose-CEMAC n’est pas sous-tutelle de la Direction Nationale des Assurances.

Depuis, des réunions se multiplient au siège de la Représentation de la CEMAC à Libreville. L’institution compte bien faire respecter son statut aux fins de réhabiliter l’ancien Secrétaire Permanent.

Une rocambolesque affaire qui n’est pas prête à connaître son épilogue et qui pourrait davantage entacher l’image du Gabon déjà fortement ternie par le débat sur l’état de santé de son Président Ali Bongo.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*